03/17
fren
Partager
  • twitter share button

Mars 2017

Brèves de Voyages

Adine Fichot Marion

Chaque semaine, les Brèves de Voyages de PLUME VOYAGE Magazine vous informent sur les hôtels de luxe, les hôtels de charme et le monde du voyage. Cela vous donne des envies de voyage ?

  • Londres : un restaurant pour Ralph Lauren

    La porte à côté du flagship d’Oxford Street, le Ralph’s coffee and bar a ouvert ses portes à la mi-janvier. La déco reprend les codes maison : ambiance feutrée jazzy chaleureuse, banquettes de cuir, plafond avec caissons de bois sombre, petites tables rondes, tentures vertes, photos de chevaux aux murs …. On y sirote des cocktails emblématiques : Ridgway Margarita, Old Fashioned… et des nouveautés crées pour le lieu sans oublier, plus sagement, de goûter au Ralph’s Coffee, le café bio maison. On s’y régale de plats américains emblématiques : burgers, excellent bagel saumon, salade « Cobb » : poulet fermier, avocat, bacon fumé, et œuf, cheesecake, club sandwich sans oublier un magnifique brownie spécialité de la maison … Attention devant le succès du lieu, il est fortement conseillé de réserver ! A. F.-M.
    www.ralphlauren.co.uk

  • Rio : ouverture du Gran Melia

    C’est dans un bâtiment datant de 1972, classé au patrimoine historique de la ville et œuvre du célèbre architecte Oscar Niemeyer que l’enseigne espagnole d’hôtels haut de gamme a choisi d’installer son dernier fleuron en lieu et place de l’Hotel Nacional. Ce dernier était au temps de sa splendeur, « the place to be à Rio », un lieu prisé par nombre de célébrités telles Liza Minnelli, BB King et James Brown. C’est là que se déroulait le festival du film de Rio. L’hôtel inauguré en mars 2017, dans le quartier huppé de São Conrado, dans le sud de Rio, a été entièrement refondu tout en gardant sa structure initiale. La rénovation très pointue permet à l’art d’y trouver une place prépondérante comme en témoignent l’imposante fresque murale en béton de l’artiste Carybé de 45 mètres de long sur trois mètres de haut exposée dans le lobby et le chandelier Pedro Corrêa de Araújo, de 12 mètres sur 1,5 qui orne la réception. Ce cinq étoiles, dominant l’Océan, offre désormais 413 chambres et suites avec une vue à couper le souffle sur la ville, deux restaurants, trois bars, et un centre complet de loisirs, de bien-être et de détente. Le rooftop fort de sa vue spectaculaire à 360° sur la ville et l’océan est le lieu de rêve pour boire un verre au coucher du soleil. A. F.-M.
    www.melia.com

  • Bordeaux : triomphe à la Grande Maison

    L’arrivée de Gagnaire succédant à Robuchon dans le célèbre établissement bordelais a fait déjà couler pas mal d’encre et suscité bien des commérages! Dès le seuil franchi, on remarque un changement de décor : plus léger, plus épuré : les lourdes tentures ont laissé la place à d’aériens rideaux blancs, de délicats petits fauteuils remplacent les banquettes et toujours sur les murs quelques œuvres contemporaines sorties des collections du maître des lieux, Bernard Magrez. Sous la houlette du chef Jean-Denis Le Bras, un familier de Pierre Gagnaire depuis plus de 10 ans, la carte décline un produit : homard, volaille, langoustine, truffe noire d’Aquitaine… en différentes cuissons, associations et saveurs, le tout parfaitement maîtrisé. Quant au grand dessert qui nous régale de 7 compositions : poire tatin, loukoum coquelicot, crème anglaise…. Il vaut le déplacement ! Le guide Michelin ne s’est pas trompé en décernant en février dernier 2 étoiles à cette Grande Maison ! A. F.-M.
    www.lagrandemaison-bordeaux.com

  • Paris : le Scarlett réveille Belleville

    Niché au cœur d’un quartier, Belleville, désormais ponctué de galeries d’art et d’ateliers d’artistes, ce boutique-hôtel de 30 chambres dont une suite apporte un coup de pep’s dans le le paysage de l’hôtellerie parisienne. Un an et demi de travaux ont été nécessaires pour donner à un vieil hôtel littéralement en ruines le « look » du Scarlett, baptisé ainsi en hommage au très tendance bar de Pékin, QG du propriétaire Christophe Bellon, lors de son séjour en Chine. La déco chaleureuse, à la fois très actuelle : meubles industriels signés la Malfabrique, tableaux-photos du Néerlandais Tonny Baars s’accorde à merveille avec le classique plancher Point de Hongrie. On aime la grande table d’hôte, idéale pour prendre un verre ou goûter aux pizzas et sushis que l’on commande grâce à l’étonnante machine située en face de la réception. Bien vu : la terrasse intérieure ornée d’une vieille pub peinte pour les savons Cadum, avec le célèbre bébé… Dans les  chambres, toutes différentes, dont la superficie varie de 14 m2 à 26 m2, deux combinaisons de couleur sont mises en avant, marine et jaune moutarde, orange et vert kaki. Bien vu : les lits soutenus par un pied central qui semblent en lévitation et les têtes de lit très étudiées : l’une aux allures de tableau noir, l’autre faite de cartes du monde… A. F.-M.
    www.hotelscarlett.com

  • Parutions Capsule de Plume

    Parutions Capsule de Plume

    Parutions Capsule de Plume pour le Parfum de Valise

  • Pour les annonceurs de Plume Voyage

    Pour les annonceurs de Plume Voyage

    Pour les annonceurs de Plume Voyage

  • Découvrez les News Parisiennes de Plume Voyage Magazine

    Découvrez les News Parisiennes de Plume Voyage Magazine

    Découvrez les News Parisiennes de Plume Voyage Magazine

  • Forbes

    Forbes
  • haut de page