10/17
fren
Partager
  • twitter share button

Juin 2015

Brèves de Voyages

Adine Fichot Marion

Chaque mois, les Brèves de Voyages de PLUME VOYAGE vous informent sur les hôtels de luxe, les hôtels de charme et le monde du voyage. Après quelques escapades à Londres, Dubai, en Allemagne, au Cap Ferret, à Saint-Tropez. On débute l’été à la Folie Douce à Cannes, au Buddha-Bar Beach en Grèce et on parcourt la Provence avec un nouveau guide en poche. Cela vous donne des envies de voyage ?

  • Cannes : La Folie Douce au Majestic !

    Déjà place forte de la vie cannoise, la plage du Majestic Barrière se met à l’heure de la Folie Douce ! Le célèbre concept qui agite déjà les pistes de Val d’Isère, Méribel, Val Thorens, l’Alpe D’Huez et Mégève s’installe pour la première fois du 3 juillet au 31 août au bord de l’eau, il fallait y penser ! DJ, danseurs, musiciens animeront la plage avec des temps forts de 17 h à 1 h. De 17 h à 20 h30, ambiance lounge sur le ponton avec cocktail ou champagne, de 21 h à 23 h place au dîner avec un spectacle ; enfin à partir de 23 h c’est la fête : on y danse jusqu’à 1 h du matin… Un joli coup de pep’s pour la digne station de la Côte d’Azur ! A.F.-M.
    www.lafoliedouce.com

  • Grèce : golf au Costa Navarino

    Dans le sud-ouest du Péloponnèse, ce resort égrène ses bâtiments bas aux toits arborés, ses villas et son parcours de golf, le Dunes Course, le long d’une plage de 1 km. Répondant aux exigences de son fondateur, le capitaine Vassilis Constantakopoulos « écologiquement correct » avant l’heure, Costa Navarino protège son environnement naturel et culturel. Seulement 10 % du terrain est construit, l’eau nécessaire au golf est apportée par des bassins artificiels qui recueillent les pluies. Fleuron du resort, l’hôtel Romanos, un cinq étoiles, dont les bâtiments sont disséminés au milieu des lauriers, oliviers, lavande… offre 321 chambres et suites de 43m2 à 192m2. La majorité des chambres au rez-de-chaussée bénéficient d’une terrasse prolongée d’une piscine à débordement, le vrai luxe ! Dans la soirée, on aime prendre un verre à l’Agora. Véritable reconstitution d’un village grec, avec tavernes, restaurants et boutiques. Question tables le choix est vaste : de l’Italien Da Luigi au Grec en passant par le restaurant de poisson, celui du golf et celui de plage. Cet été on salue l’arrivée du chef Chef Yiorgos Papaioannou qui cuisine poissons et fruits de mer accordés aux herbes de la région. A.F.-M.
    www.romanoscostanavarino.com

  • Provence : un guide joliment illustré

    Dans la lignée de la collection « Bonjour City Maps Guide », après Bonjour Paris, Bonjour New-York et Bonjour Londres, voilà Bonjour Provence. On adore ces guides d’un genre nouveau signés Marin Montagut. Passionné d’arts, de rencontres, de brocantes, d’antiquités, cet insatiable globe-trotter, ancien élève de la Saint Martins School, fait le tour du monde son carnet d’aquarelles en mains, déambulant au gré des lieu insolites qu’il aime débusquer, hors des sentiers battus. Ce guide est l’histoire d’une rencontre entre un esthète épris de voyage : Marin, une belle maison attachée à ses origines: L’Occitane et la Provence. L’Occitane lui a en effet confié le soin de révéler tout le charme du beau pays provençal à travers plus de 90 adresses. Bonjour Provence est une jolie carte illustrée, étanche et indéchirable, à peine plus grande qu’un passeport, pour flâner les mains libres. Ce guide malin en poche, on parcoure la région de Marseille à Aix-en- Provence en passant par Arles, histoire de découvrir des lieux aussi raffinés qu’insolites, des adresses les plus confidentielles où le savoir-faire artisanal est de mise. A.F.-M.
    www.marinmontagut.com

  • Mykonos : le Buddha-bar à la plage !

    Le légendaire Buddha-Bar s’est posé sur la sublime plage privée de sable blond de l’hôtel Santa Marina à Mykonos. On s’y installe pour profiter d’une vue fabuleuse sur la baie et se régaler de la cuisine du chef Eric Rousselières qui a imaginé un menu mêlant tradition et modernité, à base de fruits de mer juste sortis de l’eau, toujours empreint de l’esprit du chef emblématique, Raymond Visan, fondateur du Buddha-Bar. Après avoir siroté les créations du chef mixologiste, Matthias Giroud qui concocte une pléiade de cocktails signatures et traditionnels, on embarque pour une des excursions en mer proposées par l’hôtel.
    A.F.-M.
    www.santa-marina.gr

  • Saint-Martin de Ré : l’hôtel de Toiras

    Magnifiquement situé à l’entrée du Port, l’hôtel de Toiras est une vraie demeure historique datant du XVIIe siècle ayant appartenue à la famille Gabaret, des négociants et marins de l’île. Meubles d’époque, pierres anciennes, boiseries et tissus précieux rien n‘a été laissé au hasard pour donner l’impression d’un voyage à travers les siècles. Membre de la chaîne des Relais & Châteaux dès 2010, ce cinq étoiles offre vingt suites et chambres, habillées de tissus chatoyants signés Pierre Frey, Canovas, Brunschwig, Ralph Lauren. A tout Seigneur tout honneur commençons par la suite du maréchal de Toiras, 55 m 2, avec son salon meublé d’une armoire Louis XIV et sa salle de bain sublimée par une baignoire à pattes de lion. Du côté du Duc de Buckingham, dont la suite fait la même taille, place aux couleurs, aux bois exotiques et au marbre dans la salle de bain. Dans la suite Madame de Sévigné (60m2) le bleu règne en maître et le bureau donne, comme il se doit, des envies de correspondances ! Spot incontournable de l‘hôtel de Toiras le jardin aromatique inspiré des patios marocains, on y rêve à l’ombre des palmiers. Et, la Table d’Olivia reçoit les hôtes 5 soirs par semaine. Autre option : pour un dîner plus léger on s’attable au lounge qui sert des plats élaborés au rythme des saisons. Nouveauté très tendance : on va faire son marché et le chef cuisine les produits rapportés ! A.F.-M
    www.hotel-de-toiras.com

  • Saint-Tropez : L’Opéra « the place to be » !

    Décidemment Saint-Tropez se renouvelle sans cesse ! L’Opéra inauguré l’année dernière atteint pour cette saison son top niveau ! Ce vaste lieu posé sur le quai, ce qui permet de profiter du manège des yachts, s’habille de blanc éclatant des meubles aux murs. De grands miroirs ponctuent le bar et certains murs. La déco imaginée par Philippe Shangti, artiste photographique, met en avant des œuvres de cet artiste sur le thème de la dénonciation des addictions, comme ici la gourmandise. Ces grands tirages détonants apportent une touche un rien déjanté au lieu. Le plus de l’Opéra ? être à la fois restaurant de haut vol et scène artistique : chanteurs, musiciens… y sont présents le soir. Mention spéciale pour la jolie chanteuse qui interprète durant le déjeuner, certains jours, un répertoire de variétés classiques. Quant aux amateurs de fête, ils se retrouvent à partir de minuit pour le lancement de la soirée avec des danseurs qui se produisent sur les 3 tables podium. Ce qui ne vous empêche pas de savourer une cuisine raffinée, le saumon, le King Crab et le caviar viennent de chez Petrossian ! A la carte, on trouve aussi des plats thaïs : poulet fermier grillé aux herbes thaï, salade de bœuf… et des produits de la mer : filet de bar, grosses gambas croustillantes, loup sauvage… Un petit corner permet d’acquérir des produits siglés : coques de téléphone, assiettes… A.F.-M
    www.opera-saint-tropez.com

  • Taghazout : le premier Hyatt d’Afrique

    Situé à Taghazout, à quelques tours de roue d’Agadir, le Hyatt Place est le dernier fleuron du groupe éponyme et le premier sur le sol africain. Posé sur les contreforts de l’Atlas, dominant la côte Atlantique, l’hôtel offre une foule d’activités allant du surf au tennis en passant par le deltaplane, la randonnée, le VTT et surtout le golf : un superbe 18 trous conçu par l’architecte Kyle Philips jouxte l’hôtel. Les 152 vastes chambres et suites au design chic et contemporain offrent chacune un balcon avec une vue ravissante sur la côte Atlantique. On aime l’immense piscine au cœur des jardins, la salle de fitness et enfin le spa. Il porte les couleurs des marques Nectarome et Cinq Mondes. Deux restaurants parmi lesquels le Gallery Café, notre préféré, viennent compléter l’offre de ce lieu, paradis des sportifs. A.F.-M
    www.taghazoutbay.place.hyatt.com

  • Vence : des nouveautés au Château Saint Martin&Spa 

    Magnifiquement situé à 15 km de l’aéroport de Nice, au cœur d’un parc de quatorze hectares, où 300 oliviers centenaires règnent en maître, le Château Saint-Martin & Spa, membre de la collection Oetker offre un coup d’œil exceptionnel sur le village de Vence et au loin la Méditerranée. Ce cinq étoiles comporte 39 Junior Suites et 6 villas privées, à la déco élégante ponctuée de meubles anciens et des salles de bain, habillées de marbre rose. Beaucoup de nouveautés pour entamer en fanfare la saison : le chef Jean-Luc Lefrançois a rejoint le Château Saint-Martin, il dirige les cuisines des deux restaurants, sa carte met en avant les produits de saison et ceux de la région. Au restaurant gastro, le Saint-Martin, depuis la vaste terrasse la vue est superbe. A l’Oliveraie, où l’on déjeune les pieds dans l’herbe, cet été place à des pizzas dorées au feu de bois ou aux viandes et poissons grillés aux herbes. Autre nouveauté : le spa, ouvert en avril, il porte haut les couleurs de la prestigieuse maison française Sisley. Il dispose de 5 cabines dont une en duo, et d’une gloriette pour se faire masser dans la verdure. Enfin on accorde une mention très bien à la superbe piscine à débordement perdue dans le fouillis bien orchestrée des fleurs sauvages. A.F.-M
    www.chateau-st-martin.com

  • Saint Barthelemy : le mythique Eden rock

    A l’origine de cet hôtel, le premier de l’île, un homme : Remy de Haenen. Pilote et aventurier, il décida dans les années 50 de construire une maison sur le promontoire rocheux de la Baie de St Jean. Rémy, un vrai personnage, fut le premier maire de l’île. Invitant ses amis du tout Hollywood, l’île devient très vite « the place to be ». On y croisait Greta Garbo ou Howard Hughes. Repris en 1995 par la famille Matthews qui construisit un bar, un restaurant… l’Eden Rock commence à adopter son « look » actuel. Aujourd’hui si les Matthews sont toujours propriétaires, Oetker Collection, la très prestigieuse sélection d’hôtels, en assure la gestion. L‘hôtel offre 34 chambres, suites et villas ayant chacune leur propre style, plantées sur le rocher, le long de la plage ou nichées dans les luxuriants jardins… Le top ? dans la série des Legacy Suite on adore le loft Howard Hughes qui profite d’une vue à 360 degrés sur la baie de St Jean, et la suite Garbo qui transporte ses hôtes au cœur du glamour hollywoodien des années 50. Quant à la Villa Rockstar, qui doit son nom à son studio d’enregistrement situé au sous-sol, avec ses 1500 m2 c’est le luxe ultime. Aux deux restaurants : le Sand bar et le On the Rocks, on retrouve Eric Desbordes, ex chef du 114 Faubourg sous la direction d’Eric Fréchon. La carte élaborée par Jean-Georges Vongerichten répond aux attentes des palais les plus exigeants ! A.F.-M.

  • Cap-Ferret : un nouveau domaine

    Ouvert le 15 juin, le Domaine du Ferret, ce vrai resort unique sur la presqu’île signé Serge Blanco combine un hôtel-résidence quatre étoiles, un espace balnéothérapie et un spa griffé Cinq Mondes. Situé à Claouey, au cœur d’un parc de neuf hectares, il fait partie des lieux à découvrir cet été ! Les chambres habillées de pin sont décorées dans le pur style ferret capien. Notre conseil : opter pour une suite Privilège avec terrasse privative. Le top ? la brasserie, le Cabanon du Pinasse, dirigé par Pascal Nibaudeau, ex. chef étoilé du Pressoir d’Argent au Grand Hôtel de Bordeaux. Son credo ? « marier mer et terre » La carte sera à peu près la même qu’au Pinasse Café où il officie depuis déjà un an. On y retrouve ses plats-signatures : homard bleu, ris de veau et béarnaise aux sucs de presse, haddock au lait de foie gras et parfum de truffe, chèvre au coulis de concombre, aneth et anguille fumée… La formule du jour (deux entrées, deux plats, deux desserts) changera tous les jours afin de satisfaire la curiosité des hôtes en demi-pension. A.F.-M.
    www.domaineduferret.com

  • Saint Tropez : le charme discret de la Villa Marie  

    Cet établissement 5 étoiles, membre de l’élégante collection des hôtels Sibuet est l’antithèse du bling-bling topézien ! Autant dire que l‘on apprécie particulièrement d’y profiter d’une parenthèse au calme de la pinède de 3 hectares plantée de lavande, romarin, lauriers… Les 45 chambres et suites toutes différentes situées dans la bâtisse principale aux allures de villa italienne offrent une vue superbe sur la baie de Pampelonne. La déco signée Jocelyne Sibuet fait la part belle aux jolis meubles provençaux chinés dans la région et aux terres cuites. Dans la succession de petits salons du rez-de-chaussée, on aime les couleurs raffinées qui habillent les murs : corail, taupe, vert anis… et les coquillages encadrant portes et miroirs rappellent que la mer n‘est pas très loin ! Nos chambres préférées : la Cap Camarat, une suite superbe d’où même, depuis la douche, on profite du spectacle sur la Méditerranée ! et la 14 dont la terrasse ouvre directement sur la pinède. Le temps s’écoule à la Villa Marie entre farniente autour de la piscine, qui avec ses rochers a des allures de bassin naturel, quelques agapes au restaurant Dolce Vita où l’on se régale, dans la serre ou sur la magnifique terrasse la prolongeant. A la carte, des produits frais faisant honneur à la cuisine provençale : tartare de loup au citron de Menton, tian provençal Saint Pierre cuit sur la peau… Et à l’heure du déjeuner, rien ne vaut un pan bagnat Villa Marie, un régal ! Un joli spa estampillé Pure Altitude complète l’offre de ce lieu hors du commun. Mais rien ne vous empêche d’aller faire la fête sur l’une des plages en contrebas ou de filer pour une escapade shopping à Saint-Tropez ! A.F.-M.
    www.villamarie.fr

  • Bavière : le Schloss Elmau, refuge pour initiés

    Direction la Bavière, à 100 km au sud de Münich. C’est là dans l’une des plus belles vallées des Alpes, à 1000 mètres d’altitude, que le Schloss Elmau, un 5 étoiles, membre des Leading Hotels of the World, a posé ses deux hôtels sur le même domaine. L’un le « château » a souvent fait partie de la liste fermée des meilleurs hôtels de la planète, l’autre le Schloss Elmau Tetreat Luxury est un nouveau bâtiment. Au total 123 chambres et suites, 9 restaurants dont un gastro, le Luce d’Oro, une étoile au Michelin, un italien, un thaïlandais… et 5 spas. Mention spéciale au Badehaus Spa : 3000 m² sur quatre étages. Il comporte deux piscines extérieures chauffées, un bassin froid à 15°, saunas et hammams, 15 salles de soin et trois salles de repos dont les baies – que l’on peut ouvrir totalement – donnent sur les montagnes. Les distractions sont variées au Schloss Elmau, dont le point fort reste les plus de 200 concerts, lectures et projections de film donnés chaque année dans la salle à l’acoustique magnifique. Bien vu : un forfait de 93€ par jour et par personne donne accès aux nombreux restaurants et activités : petit-déjeuner, dîner dans l’un des nombreux restaurants, place de concert, entrée aux divers spas, participation aux cours et aux stages de Pilates, de tai chi chuan et de yoga, aux randonnées en montagne avec un guide, aux transferts en hiver pour les pistes de ski…. Enfin sachez que c‘est là que s’est déroulé le dernier G7 début juin… A.F.-M.
    www.schloss-elmau.de

  • Londres : un design maîtrisé au Belgraves

    Magnifiquement situé entre Sloane Square et Knightsbridge, le Belgraves incarne la quintessence du chic britannique mâtiné de décontraction américaine. 85 chambres et suites pour ce boutique hôtel au design sans faille. La déco des chambres est très soignée : immenses miroirs pour agrandir l’espace dans l’entrée de certaines suites, console de verre, plancher de chêne aux larges lattes… Dans les salles de bain, mention très bien pour l’immense baie vitrée (dans les étages élevés sans vis-à-vis) qui surplombe la baignoire. On aime particulièrement les chambres et suites avec des bow-windows, version XXIè siècle abritant un canapé et un bureau. Mais au Belgraves les chambres les plus simples sont aussi superbes, bourrées de trouvailles déco comme cette fine chaîne qui obstrue la salle de bain et laisse entrer la lumière naturelle. On aime le bar-bibliothèque en mezzanine au-dessus du lobby avec ses canapés de velours,violet, son plancher point de Hongrie et ses rayonnages bourrés de livres et de petits objets… Le top ? la terrasse, tapissée de lierres, cachée au-dessus du bar au toit de verre et aux murs escamotables qui s’ouvrent entièrement… Et, le restaurant ouvert sur Pont Street est incontournable notamment pour son petit-déjeuner américain. A.F.-M.
    www.thompsonhotels.com/hotels/london/belgraves

  • Dubaï : un Four Seasons

    Les ouvertures d’hôtels se multiplient à Dubaï ! Rien d’étonnant donc à ce que la prestigieuse enseigne Four Seasons ait fêté en décembre dernier l’ouverture de ce superbe « resort » cinq étoiles de 288 chambres parmi lesquelles 49 suites. Four Seasons joue là une carte « tourisme » en plus bien sûr de la carte « affaire ». L’hôtel possède 2 cours de tennis, une piste de jogging le long de la plage, deux piscines extérieures posées au bord de la plage (privée), l’une d’entre elles étant réservée aux enfants ce qui permet d’être au calme au bord de l’autre ! Mais n’allez pas croire que les enfants ne soient pas les bienvenus ! Ils profitent d’activités organisées rien que pour eux. Situé à Jumeirah, l’hôtel n’est qu’à 10 minutes de la tour Burj Khalifa. D’ailleurs on profite du spectacle sur la skyline, dominé par la tour, depuis le bar Mercury, du sixième étage : le spot idéal pour un drink en fin de soirée. Dans les chambres, on apprécie les volumes généreux et les vastes salles de bain qui affichent une télé intégrée dans le miroir ! On retrouve du marbre un peu partout notamment dans le lobby mais le résultat n’a rien de clinquant au contraire : le bois blond qui accompagne ce marbre confère à l’ensemble une allure très élégante ! Un superbe spa pourvu d’une belle piscine intérieure et une restauration très soignée et variée font de ce lieu un endroit où l’on se sent bien ! A.F.-M.
    www.fourseasons.com/dubaijb

  • Oustau de Baumanière : bon anniversaire !

    Inauguré en 1946 aux Baux de Provence par un jeune adjoint au commissariat au tourisme qui n’était autre que Georges Pompidou, cette prestigieuse maison fête ses 70 printemps. Très vite le l’hôtel, installé dans un ancien mas du XVIè siècle devient une étape incontournable avec l’obtention d’une 1ère étoile en 1948, d’une deuxième en 1951 et d’une troisième en 1954 ! On y croise Humphrey Bogart, Clark Gable, Sacha Guitry, Gérard Philipe, Christian Dior, Winston Churchill, le général de Gaulle, la reine mère d’Angleterre en 1965…Isabelle Adjani, Daniel Day Lewis, Brad Pitt,Vanessa Paradis, Johnny Depp…quel palmarès ! Aujourd’hui ce cinq étoiles, membre des Relais&Châteaux offre des chambres qui ne se ressemblent pas. Certaines ont été rénovées par dans un style contemporain, avec mosaïque, peinture cirée… d’autres ont conservé leur authenticité rustique d’antan avec des meubles en bois massif et des salles de bain typiquement provençales. Et, pour clore en beauté on ajoutera le spa, 500 m 2, 6 cabines baigné d’une lumière naturelle ouvert sur un patio sous la houlette des marques Valmont et Une Olive en Provence. A.F.-M.
    www.oustaudebaumaniere.com

  • Barcelone : rénovation réussie pour le Gallery Hotel

    Magnifiquement planté en plein cœur de la métropole catalane, à proximité de la Plaça Catalunya près du Passeig de Gràcia et à deux pas de la Pedrera, le Gallery Hotel, ouvert en 1991, a pratiquement terminé sa refonte totale, les deux derniers étages seront achevés en février 2016. Mais, rassurez-vous il n‘y aura pas de travaux durant les mois d’été ! Ce 4 étoiles a ainsi gagné la distinction 4 étoiles supérieur. Il dispose de 110 chambres allant de 16 m 2 aux 5 suites de 45 m 2. Nos préférées les deluxe room, des chambres divisées en deux espaces distincts: chambre et salon au design contemporain d’une surface de 37m2. L’hôtel dispose aussi d’une salle de sport et d’un sauna. Ce qui fait la différence ? The Top inauguré en juillet 2013. Cet espace sur le toit, avec une piscine, une terrasse ensoleillée et un second restaurant, offre une vue sublime sur la ville. Le restaurant de l’hôtel, El Café del Gallery, propose des menus variés et une terrasse intime à côté des jardins Jardins del Palau Robert. Bien vu, le café-bar qui donne sur la rue, The Gallery Space, à sa carte : petits-déjeuners, tapas et un menu express. A.F.-M.
    www.warwickhotels.com/gallery-hotel/


  • Parutions Capsule de Plume

    Parutions Capsule de Plume

    Parutions Capsule de Plume pour le Parfum de Valise

  • Pour les annonceurs de Plume Voyage

    Pour les annonceurs de Plume Voyage

    Pour les annonceurs de Plume Voyage

  • Découvrez les News Parisiennes de Plume Voyage Magazine

    Découvrez les News Parisiennes de Plume Voyage Magazine

    Découvrez les News Parisiennes de Plume Voyage Magazine

  • Forbes

    Forbes
  • haut de page