09/17
fren
Partager
  • twitter share button

Janvier 2015

Brèves de Voyages

Chaque semaine, les Brèves de Voyages de PLUME VOYAGE vous informent sur les hôtels de luxe, les hôtels de charme et le monde du voyage. De cette fin janvier aux premiers jours de février, PLUME VOYAGE vous invite à découvrir l’Hôtel Sofitel de Dubaï, l’Hôtel The Exhibitionist en plein quartier français à Londres, le Park Hyatt à New York et Joel Robuchon à La Grande Maison de Bordeaux. Cela vous donne des idées de voyage?

  • Sofitel Dubai

    Ce n’est pas par hasard si Sofitel, la marque glamour du groupe Accor a inauguré en novembre le Sofitel Dubai downtown : la mégalopole se veut aussi une destination touristique. Bénéficiant d’une situation privilégiée au centre de la ville, ce cinq étoiles de 350 clés parmi lesquelles 76 suites est à mi-chemin entre l’aéroport et la fameuse Palm Island. D’un côté il regarde la plus haute tour du monde le Burj Khalifa et de l’autre il domine les plages du Golfe Persique à quelques encablures de là. Parmi ses multiples atouts, on citera un design ultra élégant et des volumes pharaonesques : la plus petite chambre a des allures de suite ! Toutes sont dotées de baies vitrées pour profiter de la vue sur la skyline. Avec 8 restaurants : thaï, français… et bars l’hôtel met la barre très haut. Bien vu le buffet enfant à leur taille ! Le top ? le bar 31 qui offre un coup d’oeil incomparable sur la ville et la splendide piscine de 60 m de long.
    www.accorhotels.com

  • The Exhibitionist : en plein quartier français

    Drôle de nom pour un hôtel ! En réalité il fait allusion à sa situation à deux pas des grands musées de Londres : le V&A, le Science Museum… Ouvert le 10 novembre, il offre 37 chambres et 4 suites. Il a beau être abrité dans une très patricienne demeure du XIXè siècle il n’en offre pas moins dès le lobby un design audacieux. On va de surprise en surprise, ce sont d’abord les étonnantes sculptures : du taureau grandeur nature à l’homme rouge, qui accueillent le visiteur sans oublier le mur de bocaux aux couleur acidulées derrière le bar. Dans les couloirs qui mènent aux chambres, la créativité bat son plein. Au 1er ce sont des gélules de médicaments géantes qui s’égrènent sur les murs, au 2è une succession de mini miroirs et de peintures classiques ponctuent l’espace… Quant à l’ascenseur tapissé de pelouse synthétique il fallait y penser !
    www.theexhibitionisthotel.com

  • Park Hyatt : le flagship du groupe

    Inauguré fin août, à coup de millions de dollars (390 !) le Park Hyatt New York, signé Christian de Portzamparc, est admirablement situé sur la 57 è rue entre la 6 è et la 7 è avenue, en face de Carnegie Hall à deux pas de Central Park, du Moma et des boutiques de la 5è avenue. Il occupe les 25 premiers étages d’un immeuble de 90 étages… et offre 240 chambres, dont 92 suites. Dans ces dernières, la déco imaginé par le duo Yabu Pushelberg, affiche des tons de beige, relevé de la chaude tonalité du bois. Au Back Room at One57, le restaurant, on retrouve le chef Sébastien Archambault, un Français, qui a fait ses classes chez les plus grands, de Guy Savoy à Yannick Alléno en passant par Jean-François Rouquette. Enfin 350 oeuvres d’art : claustras en acier, collages, sculptures métalliques, peintures… sont disséminées un peu partout.
    www.newyork.park.hyatt.com

  • Robuchon à La Grande Maison

    Dernière bonne raison d’aller faire un tour du côté de Bordeaux : l’ouverture de la Grande Maison. Dans un ancien hôtel particulier XIXè, en face de l’Institut Culturel Bernard Magret, ce dernier a confié à Joël Robuchon, le chef le plus étoilé au monde, les cuisines de sa Grande Maison. Le restaurant gastronomique a pris place dans l’ancienne bibliothèque à l’ambiance très maison de famille. La carte plutôt originale propose un menu avec 4 services de 3 hors-d’œuvre très contemporains, suivi d’un plat dans la droite ligne de la tradition et d’assiettes de desserts. Plus simplement on peut s’attabler à l’Olivier, la brasserie. Dans les six luxueuses chambres, la déco signée de la jeune décoratrice bordelaise Frédérique Fournier joue une carte Napoléon III très fleurie, pour un résultat très chaleureux. Les salle de bains, elles toutes blanches, sont fournies en produits d’accueil Hermès «  taille normale » que l’on peut emporter : un joli cadeau !
    www.lagrandemaison-bordeaux.com

  • Portraits de villes

    Dans la série des guides de voyage toujours plus beaux, ceux de Be-Pôles ont fait l’unanimité sur le Design Now du salon Maison & Objets l’an dernier, c’est dire ! Késako Be-Pôles ? Un studio de créa, devenu aussi une maison d’édition, qui publie plusieurs fois par an des Portraits de villes. Qu’ont-ils de plus ? L’originalité d’être avant tout des livres photographiques parce que le studio a laissé carte blanche à un photographe pour donner sa vision de la ville. Aujourd’hui, 20 portraits de villes ont été publiés. Les derniers en date : Cannes et Rio. A voir autant qu’à lire donc !
    www.be-poles.com

  • Mons 2015 avec le Routard

    Mons devient cette année la capitale européenne de la culture, avec 18 villes partenaires. Pour accompagner cet évènement, le Guide du Routard propose une édition spéciale avec toutes les manifestations et festivités qui vont faire de Mons, la destination en ligne de mire des week-ends 2015. Au programme : des expos majeures telles que Van Gogh au Borinage, des lieux culturels créés ou rénovés, comme le Mundaneum, le Mons Memorial Museum, le tout nouveau Centre de la Céramique et bien-sûr… le Musée du Doudou. On retrouve aussi les sites à proximité, inscrits au Patrimoine de l’Humanité, dans le Hainaut. La bible indispensable pour s’organiser une petite virée belge hors des sentiers habituels.
    www.mons2015.eu

  • A table !

    En attendant la sortie du guide rouge, le Saint Graal des épicuriens, Michelin sort son guide des « bonnes petites tables ». Une botte secrète à dégainer pour les petites occasions et toujours hyper fiable puisqu’on touche là, la corde sensible : les vrais coups de coeur des inspecteurs du Michelin. Ca donne quelques pépites, comme le Mandoobar à Paris dans le 8è qui sert une cuisine coréenne exquise, le Café Bras du Musée Soulages, qui se passe de commentaire. Il s’inscrit dans la lignée du gastro, Jour de Marché, à Lyon, pour la cuisine pleine de fraîcheur du couple Keravec de retour de Chicago, ou encore Pho Thaï à Paris dans le 13è pour sa cuisine vietnamienne, parfumée comme nulle par ailleurs… Bref, l’indispensable au bureau ou dans la voiture.

  • Des hôtels à "collectionner"

    La toute nouvelle collection d’hôtels présidée par Alain Ducasse, et qui fête cette année son quarantième anniversaire, évolue avec l’édition 2015. Parmi les 520 établissements de charme disséminés en France et en Italie, on compte 43 nouvelles perles. Parmi elles, des lieux restaurés par des passionnés, des tables toujours plus charismatiques et des chambres d’hôtes ultra-contemporaines. Nos coups de coeur ? Le Château d’Igé, en plein vignoble bourguignon, pour son atmosphère médiévale; Tenuta Monacelle, au coeur de la vallée d’Itria, dans les Pouilles, pour séjourner dans un trulli (petite maison typique, au toit conique); Hotel Riberach, un rêve de gosse devenu réalité en Catalogne française, sous la houlette d’un couple d’architectes qui a réaménagé d’anciens chais en lieu de vie contemporain, avec une table et un spa hors pairs…
    www.chateauxhotels.com

  • Sur la route du Che.

    Qu’on se le dise, Cuba fait partie des destinations tendance de 2015. Dans une version plus easy going, loin du tourisme de masse, avec de la musique, de l’authentique, Valparaiso et La Havane en ligne de mire. Ca tombe bien, le fils du Che – Ernesto Guevara March – propose la visite de l’île sous un autre angle : cheveux au vent, au guidon d’une Harley-Davidson, pour mieux voir défiler du pays et nouer un contact plus intime « avec une partie de l’histoire d’une Révolution unique ». Des circuits de 6 à 9 jours, bien ficelés, qui comprennent des étapes – clés comme La Forteresse coloniale de La Cabana à La Havane, prise par le Che lors de la Révolution, ou Santa Maria… Un périple en forme d’hommage rock’n roll à celui qui, passionné de motos, avait rebaptisé la Norton 500 « La Poderosa ». Vous sentez le souffle de la liberté ?
    www.lapoderosatours.com

  • Top résa !

    Le groupe Maranatha vient d’inaugurer LE nouvel écrin de L’Alpe d’Huez : l’Hôtel-Spa Royal Ours Blanc. Signé de la designer en vogue Sandrine Alouf (Hotel Montmartre Mon Amour), ce 3 étoiles à histoire (le concept des hôtels du groupe) décline… l’univers des abeilles et de l’Ours gourmand venu faire le plein de miel. Concrètement ? L’atmosphériste a privilégié le bois blond, les couleurs chaudes et les jeux graphiques des alvéoles de ruches pour un résultat hyper moderne et décontracté. Le plus plus ? Le spa Pure Altitude (Les Fermes de Marie), qui reste un must du genre à la montagne.
    www.maranathahotels.com

  • Ma cabane au-dessus du lac.

    C’est un rêve de gosse… Une autre idée du luxe : flotter entre forêts et rivières, au milieu de 150 hectares de nature. Gaspard de Moustier, enfant du pays dont le seul luxe aujourd’hui est « d’être perdu au coeur de la nature » a donc imaginé 8 cachettes flottantes sur 5 lacs et 13 cabanes perchées dans les arbres. Des petites éco-huttes dans un environnement extraordinaire, sans eau ni electricité, mais éminemment sexy dans l’exercice de l’intimité : avec des salles de bain spacieuses, une petite terrasse, des spas privatifs flottants et 100 % écologiques, des petits-dejs gourmands et des apéros au champagne, le tout garni de livres… Des petits bouts du monde à s’offrir seul ou en amoureux.
    www.cabanesdesgrandslacs.com

  • L'expérience 2015.

    C’est vrai, la Nouvelle-Zélande, c’est d’abord le pays des Hobbits. Et des créatures farfelues. Mais c’est aussi le pays des sports extrêmes, des All Blacks et… des hôtels insolites. Des ovnis d’architecture comme les maisons de verre, les maisons-crabes, pour mieux s’immerger en terre Maori. Un exemple ? Les PurePod, nichés dans la brousse au-dessus de Little River, dans la péninsule de Banks. Jubilatoire, la vue à 360 ° sur la vallée, des collines au lac Forsyth, jusqu’à l’océan Pacifique… et la possibilité de s’endormir en comptant les étoiles. Et si c’était ça, votre Robinsonnade 2015 ?
    www.purepods.com

  • Wanted !

    Il ne lui manquait plus que ça à la « petite » marque de Voyage qui monte en France : TUMI. Vous savez, les valises à roulettes hyper légères et stylées en carbone, avec imprimé Hawaï pour 2015. Accessoirement indestructibles. Et bien voilà, c’est fait : Tumi s’est acocquiné avec la marque allemande de cosmétiques Uslu Airlines pour lancer un kit de voyage pratique ET quali. En vrac, on aime : la petite pochette avec le zip détachable, le compartiment à pinceaux, la mini trousse à vernis détachable et les compartiments imperméables (tiens!)… Bref, l’accessoire indispensable avec Capsule de Plume pour assainir son petit linge…
    www.tumi.com

  • Cap sur Vilnius.

    Puisque la Lituanie est entrée dans la zone euro au 1er janvier 2015, c’est l’occasion d’élargir son champ d’escapades week-end, non ? Cap sur Vilnius, destination historique des Pays Balte. Avec une petite fantaisie à la clé : on s’installe dans le quartier bohème et insolite d’Uzupis. Cette petite république au coeur de la ville, qui dispose de sa propre constitution, d’un hymne national, d’un présidente et d’un premier ministre, de sa propre histoire et de ses traditions… Même la langue est un peu différente ! Un quartier minuscule aux sept ponts, qui laisse place à l’art, aux charmes et à l’amour. Bref, LA nouvelle capitale des amoureux.
    www.lithuania.travel

  • Tel Aviv en mode luxe et volupté.

    C’est le tout nouvel écrin qui fait bruisser la ville… Le boutique-hotel The Norman a ouvert ses portes près du quartier financier, dans un immeuble typique de l’architecture Bauhaus. A l’interieur : Un mélange réussi d’élégance Belle Epoque et de codes déco « vintage », du bleu canard au moutarde, avec des velours capitonnés, des bois exotiques et un vieux parquet. La surprise ? Voilà l’un des seuls hôtels de la ville qui n’affiche pas casher. Au menu ? Salade niçoise et French connection au Norman Restaurant, tapas japonaises arrosées de saké au Dinings. Avec LA cerise sur l’édifice, une sublime piscine rooftop ! Définitivement the new place to be.
    www.thenorman.com

  • La Grande Odyssée.

    Le 10 janvier, la 11e édition de la course internationale de chiens de traineaux la plus difficile au monde s’élancera dans les Alpes françaises. Un périple sur 750 kilomètres et plus de 25 000 mètres de dénivelés, qui traverse la Savoie et la Haute-Savoie pendant 2 semaines… et réunissant cette année 25 des meilleurs mushers au monde. De jour comme de nuit, les équipages ont prévu de traverser 25 stations de ski et rien n’empêche d’assister aux départs des 10 étapes (contre la montre ou en mass start) dans les plus beaux sites naturels du pays Mont-Blanc. Ca nous tente, et vous ?
    www.grandeodyssee.com

  • Robinsonnade en famille.

    Dans le genre paradis terrestre à expérimenter en famille, le Soneva Kiri a encore quelques longueurs d’avance. Sur l’île sauvage et luxuriante de Koh Kood (auquel on accède par un petit avion), les retrouvailles familiales sont pleines de surprises : on dîne dans une nacelle suspendue dans les arbres – le Dining Pod -, on cherche tous les soirs les étoiles depuis un observatoire géant, les enfants ont à leur disposition un drôle de village – le Den – une énorme structure en bois en forme de raie manta dans laquelle toutes sortes d’activités leur sont proposées… et si tout cela ne suffit pas, on peut s’organiser des petits sauts de puce en avion privé pour aller visiter le site d’Angkor au Cambodge. What else ?
    www.soneva.com

  • La poussette qui vole.

    D’abord, son design nous plaît. Et ça tombe plutôt bien puisque la poussette Yoyo de-son-petit-nom a par ailleurs plus d’un tour sous capote : un pliage unique (trop facile!), une compacité incomparable et un poids plume (moins de 6 kg). Résultat : elle est aujourd’hui la seule poussette autorisée en cabine. Et c’est vrai pour la Yoyo 0+ (dès la naissance) comme pour la Yoyo 6+ (à partir de 6 mois). Finies les galères de l’enregistrement pour un malheureux week-end…Et en plus on a le choix des couleurs!
    www.babyzen.com

  • Les petits collectionneurs...

    … sont des hôtes comme les autres. Sous l’oeil bienveillant d’Emile, leur mascotte durant la durée du séjour, les enfants sont ici chez eux. Avec un Guest relation qui leur propose des activités originales et des adresses sélectionnées à travers la capitale, des soins dédiés au Spa Mosaïc – Soin Belle au Bois Dormant, pieds et mains de Princesse ou encore Aromateenager pour les ados… – et surtout des goûters « Petit Ecolier ». le dimanche, place au brunch en forme de corne d’abondance avec ateliers ludiques (qui change de téhmatiques tous les dimanches pour ne pas se lasser) à la clé. La bonne idée ? Les goûters d’anniversaire sur-mesure pour une dizaine d’enfants.
    www.hotelducollectionneur.com

  • Le chalet des enfants.

    Snob Courchevel ? Peut-être mais le Manali voit les choses autrement. En famille ! Installé exprès à 3 minutes du Club Piou-Piou, il affiche la plus belle terrasse du front de neige conçue pour enfants + parents (barbecues et goûters comme en vacances). A peine arrivé dans l’hôtel que la famille géante d’ours polaires mécaniques donne le ton, dans les chambres c’est pareil : mini peignoirs, mini chaussons, petite gamme de soins dédiés et au spa, une vraie petite carte de massages 100 % bio pour filles et garçons. Un peu plus loin, c’est un chalet miniature tout entier qui leur est réservé. Ils veulent tous revenir.
    www.hotelmanali.com

  • Parutions Capsule de Plume

    Parutions Capsule de Plume

    Parutions Capsule de Plume pour le Parfum de Valise

  • Pour les annonceurs de Plume Voyage

    Pour les annonceurs de Plume Voyage

    Pour les annonceurs de Plume Voyage

  • Découvrez les News Parisiennes de Plume Voyage Magazine

    Découvrez les News Parisiennes de Plume Voyage Magazine

    Découvrez les News Parisiennes de Plume Voyage Magazine

  • Forbes

    Forbes
  • haut de page