11/17
fren
Partager
  • twitter share button

Avril 2015

Brèves de Voyages

Adine Fichot Marion

Chaque mois, les Brèves de Voyages de PLUME VOYAGE vous informent sur les hôtels de luxe, les hôtels de charme et le monde du voyage. Après la découverte d’une expo à La Mamounia, des Airelles à Courchevel, du Four Seasons des Seychelles, être parti à Lille, en Toscane et à Istanbul, du dernier Taj hôtel à Dubai, du design d’un hôtel signé Paola Navone à Phuket… Voilà un guide de poche futé signé Michelin, un hôtel atypique à Paris, des suites luxueuses à Barcelone et enfin les très attendues Cures marines de Trouville. Cela vous donne des idées de voyage?

  • Michelin : 7 villes en poche

    Acteur incontournable du voyage depuis plus de 100 ans, Michelin sait s’adapter ! Après les 105 guides verts, les 9 guides patrimoine, les 13 guides Plein Air… on fête l’arrivée d’une nouvelle collection « pocket » destinée aux courts séjours. Futée, elle allie deux spécificités Michelin : les cartes et le contenu. En un coup d’œil grâce à ce guide d’un format ultra-pratique : presque de la taille d’un smartphone et à ses cartes qui se déplient pour chaque quartier on va l’essentiel : shopping, restaurants, visites, bars…. Les sites sont classés par ordre d’intérêt : 1 étoile : intéressant, 2 étoiles : mérite le détour, 3 étoiles : vaut le voyage. 7 destinations phares : Rome, New York, Londres, Venise, Barcelone, Paris et Marseille sont ainsi passées au crible… en attendant la suite ! A.F.-M.
    www.voyage.michelin.fr

  • La Maison Souquet : un charme très 1900.

    Jacques Garcia s‘est inspiré de l’ancienne fonction du lieu : maison close ( !) pour créer ce décor chaleureux et luxuriant. Au rez-de-chaussée plusieurs 2 salons se succèdent jusqu’au jardin d’hiver et son petit patio, on y admire quelques portraits de dames élégamment dévêtues ! Les 14 chambres, les six junior suites dont les deux appartements, portant le nom d’une célèbre courtisane : Liane de Pougy, La Païva… toutes différentes, sont d’un raffinement et d’un luxe époustouflant ! D’inspiration tour à tour Empire, Napoléon III, Indienne, Chinoise, Japonaise ou Art Déco, on y trouve 120 tissus différents. Notre préférée ? la 403, une junior suite tendue de parme avec des miroirs sur les pans coupés encadrant la tête de lit et La Belle Otéro, d’inspiration Napoléon III, elle s’habille de vert bordé de noir. Au bar, qui a des allures de bibliothèque cosy avec sa monumentale cheminée, ses livres et ses jeux, on prend le thé de la sélection de Maitre Tseng, des tapas, ou encore un cocktail. Le top reste le Salon d’eau : un spa au ciel étoilé qui possède un hammam et un bain de nage de 10 m réservé uniquement à la clientèle… A.F.-M.
    www.maisonsouquet.com

  • Cures marines de Trouville : une renaissance réussie !

    103 chambres, dont 6 suites pour ce 5 étoiles de la collection M Gallery inauguré mi-avril et bénéficiant d’une superbe situation au bord d’une des plus belles plages de Normandie. Confié à l’architecte designer Jean-Philippe Nuel à qui l’on doit récemment les très réussis hôtels Molitor et 5 Codet à Paris, la refonte du lieu mérite une mention très bien ! Dès le très vaste lobby on prend la mesure de l’originalité du lieu. C’est d’abord la cabane de bain géante qui sert de bagagerie, ensuite dans le bar, largement ouvert sur l’extérieur, on aime le « mix » entre les briques apparentes, la farandole de lustres en fil de fer, le long bar façon Napoléon III… De grandes photos des années 1900 évoquant l’époque de la « découverte » des bains de mer trônent dans les couloirs et certains espaces communs. On les retrouve notamment au restaurant tapissant même le plafond ! Dans les chambres, priorité aux camaïeux de blanc et de gris soulignés de bleu en écho à l’environnement marin. Elles sont ornées d’intéressantes fresques recomposées à partir d’éléments de décors retrouvés dans l’ancien bâtiment. Très design, certaines salles de bains sont ouvertes mais on peut moduler l’espace pour préserver son intimité. Quant aux vastes espaces thalasso et spa, ils offrent de nombreuses cabines et 2 bassins… A.F.-M.
    www.mgallery.com/Trouville

  • Mandarin à Barcelone : pur luxe

    Magnifiquement situé sur le Passeig de Gracia, l’artère principale de la ville, le Mandarin Barcelone, inauguré il y a 5 ans, n’a pas pris une ride… Ce fleuron de l’hôtellerie catalane affiche un design furieusement élégant signé Patricia Urquiola. La designer met en avant un style avant-gardiste qui n’exclut pas quelques références à un côté oriental traditionnel mais revu par ses soins ! Les nouvelles suites sont d’un raffinement extrême : planchers de larges lattes de chêne sombre, grandes baies vitrées, mosaïques en clin d’œil à Gaudi et un butler aux petits soins. D’une superficie de 55 m2 pour les junior suites à 124 m2 pour les suites premiers, leur espace est modulable et la plupart d’entre elles offrent un balcon ou une terrasse. Les salles de bain ont des allures de spa privé et les produits d’accueil sont estampillés Aqua di Parma. Pour un repas gastronomique, direction le Moments (deux macarons) dirigé par la chef Carme Ruscalleda. Avec 7 étoiles réparties sur ses diverses adresses, elle est la chef la plus étoilée au monde. Dans la soirée, cap sur le rooftop : avec sa longue piscine, il est le bar le plus trendy de Barcelone… A.F.-M.

  • Sacs éclectic : un chic très masculin !

    Depuis 2011 éclectic revalorise l’héritage artisanal grâce à des matières futées. Après un Maître Tailleur la marque vient de s’associer à un Maître Maroquinier. Elégance bien sûr, mais aussi sobriété sont les lignes directrices de cette collection ultra pratique. Les Travel Bags et les Duffle Bags réalisés dans un atelier en Toscane sont assemblés de manière traditionnelle à la main. Certains modèles bénéficient même d’un entoilage artisanal. Leur design épuré en fait l’accessoire masculin indispensable pour les globe trotteurs. Bien vu : les sangles de cuir qui enlacent le sac tranchant sur le textures des matières techniques : Cordura, Airnet, Technowool. Cerise sur le sac : les fermetures éclairs réalisées dans un métal galvanisé titanium exclusif. A. F.-M.
    www.e-eclectic.com

  • Taj Dubai : un luxe princier

    Il ne manquait (presque) qu’eux à Dubai ! Le prestigieux groupe indien Taj vient de s’offrir un « petit palais » de 296 chambres, dont 265 Taj Club Rooms, 16 Junior Suites et 15 Luxury Suites, avec des vues sublimes sur le quartier de Burj Khalifa ou sur le célèbre Dubai mall. Les chambres, entièrement équipées des dernières technologies, mixent intelligemment le design contemporain aux clins d’œil à la culture locale. On aime le club privé réservé aux membres et les différents restaurants. Au Tesoro on savoure une cuisine péruvienne, au Kui’s al fresco on profite de la vue panoramique sur le quartier de Burj Khalifa, à L’Eléphant éloquent, on baigne dans une ambiance « gastro pub » pour quelques tapas. Quant au le Byzantium Lounge, au style Art Déco, propose snacking, « Afternoon Tea » et cocktails le soir. Enfin la Bombay Brasserie, le célèbre restaurant indien des hôtels Taj, ouvre sur le quartier de Burj Khalifa. Le Jiva Spa met à sa carte des soins conçus pour le lieu et inspirés des thérapies traditionnelles indiennes pour détendre et régénérer l’organisme. A. F.-M.
    www.tajhotels.com

  • Coquillade Village : un hôtel agrandit

    Pour inaugurer en beauté la saison 2015, Coquillade Village, un cinq étoiles membre des Relais et Châteaux niché au cœur des vignes sur un domaine de 42 hectares dans le Luberon, inaugure un nouvel hameau. L’hôtel s’est donc enrichit de 35 nouvelles chambres et suites, à la déco contemporaine et chaleureuse teinté d’esprit provençal et d’un spa de 1500m2 baptisé Coquillade Spa & Energie. Les soins proposés sont principalement orientés santé et nature. L’hôtel dispose également de trois espaces de restauration distincts où l’on retrouve le Chef Christophe Renaud, et le talentueux Chef pâtissier René Solnon. Ainsi, les hôtes se régalent suivant leurs envies au restaurant gastronomique Le Gourmet, au Bistrot, une table de spécialités provençales qui dès les beaux jours prend ses quartiers dans les vignes et à Il Ristorante, un restaurant italien au bord de la piscine pour des plats plus simples. Sachez que l’établissement, qui voue un respect total à la nature, s’est vu décerner l’Ecolabel en 2012. A. F.-M.
    www.coquillade.fr

  • Design : le Point Yamu à Phuket

    27 villas avec piscine privée, ayant toutes vues sur la mer, 79 chambres et suites pour ce magnifique cinq étoiles, dixième fleuron du groupe Como. Ouvert il y a un an et demi, il surplombe la baie de Phang Nga, rendue célèbre par le James Bond « L’homme au pistolet d’or », sur l’île de Phuket. La designer Paola Navone décline dans tout l’hôtel une palette de bleus allant du turquoise au marine en passant par le ciel et le cobalt, en hommage à la mer d’Adaman. On retrouve cette couleur dominante dans les chambres, les salles de bain… Deux restaurants : un Thaï ouvert non stop et un Italien où le bleu dans tous ces états est associé à des éléments de décoration : suspensions, planchers, tables utilisant les techniques artisanales de l’île. Il est prolongé d’une terrasse panoramique et on y savoure une cuisine délicieuse et saine. Dans les 6 salles du spa, les thérapies et les soins sont inspirés de l’Asie. Enfin une immense piscine, une plage privée et des excursions en bateau permettant de découvrir de superbes plages cachées font d’un séjour au Point Yamu une parenthèse paradisiaque ! A. F.-M.
    www.comohotels.com/pointyamu

  • Le Clarance : du neuf à Lille !

    En plein coeur du vieux Lille, le Clarance est une toute nouvelle adresse prestigieuse. 5 étoiles pour ce boutique-hôtel, qui a pris ses quartiers dans un ancien hôtel particulier, construit en 1736. Conçu par Aurélie Vermesse, il offre désormais 19 chambres et suites alliant architecture ancienne et décoration contemporaine. Ainsi chacune d’entre elles affiche sa propre identité, la designer a habilement conservé les plafonds, menuiseries et parquets d’époque et au seuil de la porte le visiteur est accueilli par un poème de Baudelaire. L’accueil personnalisé dans une ambiance sophistiquée et raffinée est souligné par des prestations de haute qualité. On retrouve aux commandes du restaurant, Nicolas Pourcheresse. Chef étoilé du Jura, il élabore chaque semaine de nouveaux menus, privilégiant les produits locaux et parfumant ses recettes des herbes aromatiques cultivées dans le potager du jardin. Une cuisine simple et élégante, que l’on peut savourer dans le jardin dès les beaux jours. A.FM
    www.clarancehotel.com

  • Castel Monastero : une retraite paradisiaque

    A 23 km de Sienne et 1 h de l’aéroport de Florence, le Castel Monastero , un cinq étoiles, membre des Leading Hotels of the World, occupe tout un village médiéval restauré de fond en comble, mais à l’identique, en 2009 ! Difficile d’imaginer un hôtel plus chargé d’histoire… Dès le lobby, le la est donné : des œuvres contemporaines apportent l’indispensable touche design à l’ensemble tranchant sur les vieilles pierres qui habillent les murs. Les 74 chambres toutes différentes s’égrènent dans les divers bâtiments. Leur dénominateur commun ? elles offrent une déco un rien dépouillé, une vaste superficie et un coup d’œil superbe sur la campagne toscane. La Ambra 22, une junior suite dominant la piazetta est notre préférée avec sa petite pièce au-dessus de la chambre tel un pigeonnier ! 3 piscines posées telles de grandes marches liquides, l’une au dessus de l’autre, appellent au farniente après des agapes à la Cantina située dans d’immenses caves voûtées ou dehors en terrasse sur la place du village… A.FM
    www.castelmonastero.com

  • St Regis : Istanbul trendy

    Très attendu le St. Regis Istanbul, du groupe à Starwood Hotels & Resorts, vient d’ouvrir dans le élégant quartier de Nisantasi, en haut du Parc Maçka, entouré de boutiques chics et de galeries d’art. Depuis chacune des 118 chambres et suites, on bénéficie d’un panorama à couper le souffle sur le Bosphore. Vedette du lieu : la Suite Bentley au design raffiné, la deuxième du monde, après la Suite Bentley du flagship de la marque à New York. Conçu par l’architecte turc Emre Arolat, le St. Regis Istanbul est une interprétation moderne de l’époque Art déco glamour d’Istanbul, intégrant diverses installations d’art contemporain, comme le spectaculaire lustre Lasvit qui trône au centre du lobby. Sur le toit de l’hôtel, on trouve le restaurant très design Spago, signé Wolfgang Puck. Inspiré par ses voyages ce chef a mis au point une carte créative qui change au fil des saisons. On aime le cocktail « Louis » au crabe bleu et au homard, agrémenté de tomate-raifort épicés, les côtelettes d’agneau grillées à l’aïoli à la harissa, accompagnées d’aubergines grillées… Ce n’est pas une raison pour oublier d’aller faire un tour à la St. Regis Brasserie qui, avec sa cuisine ouverte et sa terrasse extérieure rappelle un café parisien et le Petit O Bar. Quant au spa Iridium, il propose, dans ses sept salles de soins, des traitements sur mesure, qui répondent aux besoins des hôtes dans un cadre idyllique. Il comprend une piscine intérieure et un centre de fitness. A.FM
    www.stregis.com/istanbul

  • Un trésor architectural ignoré au Liban

    Peu de personnes le savent et surtout peu de Libanais ont connaissance d’avoir un trésor architectural d’une telle envergure chez eux ! Commencé en 1962, l’ensemble situé à Tripoli au Liban, signé Oscar Niemeyer, l’un des plus célèbres architectes du XXè siècle, connu notamment pour la construction de Brasilia, n’a jamais été terminé. En cause : la guerre civile qui a figé le site dans son état d’inachèvement. C’est pour cela que le collectif « Suspensed Spaces inachever la modernité » rassemblant 23 artistes et 19 chercheurs, s’est posé les bonnes questions, notamment : que faire désormais de ce patrimoine architectural ? Les regards, l’attention qu’ils ont porté à ces lieux, les œuvres qui ont été réalisées en lien avec le site, se retrouvent au travers d’un livre, paru récemment, titré justement Suspensed Spaces inachever la modernité (éd. Beaux  Arts  de Paris en librairie). On salue l’initiative de l’office du tourisme du Liban qui, conscient de l’importance de ce lieu a soutenu fermement le projet. A.FM
    www.destinationliban.com

  • Marrakech : l’art a rendez-vous à la Mamounia

    Le célèbre palace, membre des Leading Hotels of the World ouvre ses portes à l’artiste français Julien Marinetti du 11 avril au 30 septembre 2015. L’événement mérite d’être signalé puisque c’est la première fois qu’un artiste français y est accueilli. Cette exposition réunira 60 œuvres très différentes allant des œuvres monumentales aux petites sculptures de bronze peint, son matériau de prédilection, qu’il utilise pour produire les sculptures de ses animaux. Julien Marinetti est 
connu pour avoir créé « Doggy John », une sculpture d’un bouledogue français, mêlant peinture et sculpture. Voyageur infatigable et curieux cet artiste n’a cessé de voyager avec ses œuvres. Accueillis aux quatre coins du monde, il aime trouver de nouveaux lieux où expérimenter son art. Marrakech est sa prochaine étape. Rien d’étonnant quand on connaît les couleurs, l’animation et l’histoire de la ville. Une bonne occasion de découvrir le fameux buffet, un des meilleurs jamais dégusté, servi au Pavillon de la piscine et bien sûr les fabuleux jardins de ce lieu mythique où défilent tous les grands de ce monde… A.FM
    www.mamounia.com

  • Venise : hôtel avec vue

    Soyez les premiers à découvrir le JW Mariott à Venise. Situé au cœur d’une propriété de 16 hectares, sur l’île privée d’Isola delle Rose, il sera officiellement inauguré le 24 juin prochain. 250 chambres pour cet établissement au design ultra moderne signé du cabinet MatteoThun & Partners qui rappelle l’élégance et le patrimoine de l’île l’abritant. Les divers bâtiments rénovés constituant l’hôtel ont conservé leur identité et offrent des vues diverses. On y trouve 5 types d’hébergement : l’Hôtel, ouvert depuis fin mars, est doté de 191 chambres, avec des grandes baies vitrées et des balcons surplombant le potager, et fin avril on fêtera l’inauguration de la Residenza et ses 12 suites bénéficiant d’une superbe vue sur la lagune et de l’Uliveto avec 26 chambres. Clou de l’affaire : la Maisonnette qui abrite 20 suites avec patios et jardins privés et pour certaines des piscines. Ajoutez à cela un spa de 1 750 m2, une piscine sur le toit, 4 restaurants, dont le gastro italien Dopolavoro et 5 bars. Deux écoles, l’une dédiée à la cuisine, l’autre au vin, des ateliers où l’on apprend la fabrication des masques vénitiens et des verres Murano complètent l’offre de ce lieu atypique où l’on se rend grâce à un bateau privé traversant en 15 minutes à peine jusqu’à la place Saint-Marc. A.FM
    www.jwmarriott.com/vcejw

  • Les Airelles : un château de conte de fées

    Il est temps de filer à Courchevel profiter des dernières descentes de la saison. L’occasion où jamais de découvrir les Airelles, le fabuleux 5 étoiles qui accumule prix et récompenses : d’abord il est l’un des 9 palaces de France et ensuite il vient d’être élu meilleur hôtel de montagne au monde par les lecteurs russes du Conde Nast Traveller ! Etabli dans le magnifique quartier du Jardin Alpin, il accumule les codes faisant de lui un véritable château de contes de fées : façade peinte, balcon en bois sculpté, petites tours. Question ski, on ne peut pas rêver mieux : il offre un accès ski aux pieds aux pistes du domaine des 3 Vallées, le plus grand domaine skiable d’Europe. Le séjour se déroule dans une ambiance feutrée, ponctuée du ballet des 180 collaborateurs habillés de costumes tyroliens et, entre deux descentes, d’agapes diverses. On a le choix entre le nouveau restaurant italien Cala di Volpe pour les Airelles, entièrement habillé de bois et le restaurant gastronomique de Pierre Gagnaire fort de 2 étoiles Michelin… Ne pas manquer non plus le spa de 650 m2 habillé de bois blond dans un esprit très montagne ! Il offre une piscine avec cascades d’eau, douches et grotte à neige, sans oublier le spa et le hammam. A.FM
    www.airelles.fr

  • Seychelles : le paradis au Four Seasons

    Suspendu entre ciel et mer à flanc de colline, ce somptueux resort est situé sur la baie de Petite Anse à 18 km de la capitale Mahé. Il est constitué de 67 villas et suites ainsi que de 27 résidences. Les villas et suites suspendues sont montées sur pilotis, blotties au cœur d’une véritable jungle plantée de cocotiers, manguiers, jaquiers…. Elles disposent d’une piscine privée à débordement, d’une salle de bain vitrée histoire de ne pas perdre une miette du formidable spectacle de l’Océan Indien. La déco met en avant une tendance créole : hauts toits de chaume, sols en teck, piscine de bois naturel et de briques. Question table, on peut opter pour le restaurant principal, le Zez, piqué au sommet d’une colline, il propose une cuisine simple mettant en avant poisson et ingrédients frais et le Kannel, le restaurant de plage, en dehors des « snackings » toute la journée, sa carte affiche des plats d’influence créole telles le curry de poisson. Enfin dernier bienfait du lieu, le spa à la vue sublime. Il se compose de 5 pavillons où l’on trouve 5 cabines doubles et trois simples. Les plongeurs seront ici à leur affaire, l’hôtel possède son propre centre et des sites de plongée superbes comme la baie de Takamaka et ses structures granitiques sont à un battement de palme de là. A.FM
    www.fourseasons.com/Seychelles


  • Parutions Capsule de Plume

    Parutions Capsule de Plume

    Parutions Capsule de Plume pour le Parfum de Valise

  • Pour les annonceurs de Plume Voyage

    Pour les annonceurs de Plume Voyage

    Pour les annonceurs de Plume Voyage

  • Découvrez les News Parisiennes de Plume Voyage Magazine

    Découvrez les News Parisiennes de Plume Voyage Magazine

    Découvrez les News Parisiennes de Plume Voyage Magazine

  • Forbes

    Forbes
  • haut de page