03/17
fren
Partager
  • twitter share button
mars 2017
Retour à l'article

Souvent comparé au travail de Terry Richardson

REN HANG. une halte mars 2017 PLUMEVOYAGE @plumevoyagemagazine © DR

Sur son site internet, c’est la poésie qui s’affiche en premier : des haïkus, petits poèmes drôles, souvent traversés par le sexe et la mort. Si le travail de Ren Hang était souvent comparé à celui de Terry Richardson, il est pourtant extrêmement différent. Ses images, bien que montrant le corps nu ou le sexe cru, sont exemptes de lubricité. Le jeune photographe allait fêter ses trente ans cette année, mais en a décidé autrement en se donnant la mort à Pékin. Au nom de cette liberté absolue qu’il recherchait et chérissait, lui l’agitateur, le provocateur, l’artiste pourchassé, censuré par le pouvoir chinois, s’est suicidé ou disons plutôt, selon son propre point de vue « libéré » : « Chaque année, mon souhait reste le même: mourir plus tôt », a écrit Ren dans un billet récent sur son compte Weibo il y a moins d’un mois. « J’espère que cette année, cela peut devenir réalité. »

  • Parutions Capsule de Plume

    Parutions Capsule de Plume

    Parutions Capsule de Plume pour le Parfum de Valise

  • Pour les annonceurs de Plume Voyage

    Pour les annonceurs de Plume Voyage

    Pour les annonceurs de Plume Voyage

  • Découvrez les News Parisiennes de Plume Voyage Magazine

    Découvrez les News Parisiennes de Plume Voyage Magazine

    Découvrez les News Parisiennes de Plume Voyage Magazine

  • Forbes

    Forbes
  • haut de page