12/17
fren
Partager
  • twitter share button
avril 2016
Retour à l'article

Une relation fusionnelle avec son appareil

Portrait John Chiara. Une halte John Chiara à la NextLevel Galerie avril 2016. PLUMEVOYAGE. @plumevoyagemagazine. © Françoise Spiekermeier

Si le photographe entretient généralement une relation fusionnelle avec son appareil, alors John Chiara est un cas hors-norme. Le photographe entre à l’intérieur de la chambre noire qu’il a lui-même fabriquée, comme dans une matrice, fait ses réglages, puis s’extrait de l’habitacle par un étroit boyau qui ne laisse pas entrer la lumière. De là sortira son tirage, après une longue pause. De retour dans son studio, il développe l’image dans un énorme tube contenant le bain révélateur.
Une incroyable logistique
Il construit un appareil photo à peu près sur chaque site où il décide de travailler. Ainsi a-t-il des appareils au Mississipi, à San Francisco, à New York… uniquement aux Etats-Unis, tout du moins, pour l’instant. C’est une incroyable logistique qui ramène au temps des débuts de la photographie, lorsque les artistes étaient confrontés à un matériel lourd et peu pratique, et qui demandait de longs temps de pose et de développement. Sa technique photographique est d’ailleurs proche du daguerréotype inventé par Louis Daguerre en 1835, qui imprimait l’image directement sur plaque de verre sans utiliser de négatif.

  • Parutions Capsule de Plume

    Parutions Capsule de Plume

    Parutions Capsule de Plume pour le Parfum de Valise

  • Pour les annonceurs de Plume Voyage

    Pour les annonceurs de Plume Voyage

    Pour les annonceurs de Plume Voyage

  • Découvrez les News Parisiennes de Plume Voyage Magazine

    Découvrez les News Parisiennes de Plume Voyage Magazine

    Découvrez les News Parisiennes de Plume Voyage Magazine

  • Forbes

    Forbes
  • haut de page