01/18
fren
Partager
  • twitter share button
novembre 2017
Retour à l'article

Dès que le Mistral souffle, les Arlésiens se laissent entraîner dans le coeur de la ville, et se réfugient dans les librairies, les boutiques, les bars et les restaurants.

ARLES, la chapelle Sainte-Anne, façade provençale, culture tauromachique, la place de la République, le Grand-Rhône traversant Arles. PLUMEVOYAGE @plumevoyagemagazine © Françoise Spiekermeier © François Halard

La fête commence et rarement s’arrête.

Cette mécanique ondulatoire se déploie entre deux pôles symboliques : le marché du samedi où l’on butine des produits typiques, grenades, kakis, tellines, maraichages asiatiques, dans une souriante mixité de couleurs et de cultures, (au fait, Arles est la seule commune de France qui compte trois AOC : huile d’olive, viande de taureau et riz de Camargue) et la Fondation LUMA située sur l’ancien site industriel du Parc des Ateliers où l’on réparait les locomotives à vapeur, et que traverse toujours la ligne SNCF.

  • Parutions Capsule de Plume

    Parutions Capsule de Plume

    Parutions Capsule de Plume pour le Parfum de Valise

  • Pour les annonceurs de Plume Voyage

    Pour les annonceurs de Plume Voyage

    Pour les annonceurs de Plume Voyage

  • Découvrez les News Parisiennes de Plume Voyage Magazine

    Découvrez les News Parisiennes de Plume Voyage Magazine

    Découvrez les News Parisiennes de Plume Voyage Magazine

  • Forbes

    Forbes
  • haut de page