11/17
fren
Partager
  • twitter share button

Avril 2012




Cape Town

Ville la plus australe du continent africain, le Cap fait figure, à ses heures, de belle Européenne avec son architecture Cape Dutch, ses vignobles verdoyants et ses grands pins.
Située au pied d’une des montagnes les plus spectaculaires du monde, elle se transforme en paradis floral au printemps avant de s’habiller d’un air californien l’été venu.
Côté architecture et design, le Cap est plus que jamais sur la carte des lieux qui emmènent, et rythment, la culture africaine. Une capitale où tout semble encore possible…


Cape Town by Alexandra Meurant

photo vignette: Alexandra Meurant

Textes : Marie Le Fort & Sophie Maillot-Juillet (2 derniers textes)

Cape Town ou Le Cap :

Habitants : 3 497 101
(RSA : 50 590 000)
Superficie : 2 499 km2
(RSA : 1 219 912 km2)
Capitale : législative de la République d’Afrique du Sud
Langues officielles : Afrikaans, Anglais et Xhosa


Babylonstoren Ferme tendance


Babylonstoren

Ferme tendance, Babylonstoren accueille, sur 200 hectares, amoureux de potagers et vergers. Dans un corps de ferme Cape Dutch (dont un manoir datant de 1777), cet hôtel B&B composé de petites maisons de fermiers blanchies à la chaux, et espaces décorés avec soin, propose cueillette de fruits et salades de saison, cours de jardinage, repas bio-chics où déguster des légumes anciens. L’adresse idéale pour passer un « week-end à la ferme » !
www.babylonstoren.com


Carla Antoni Ancien mannequin


Carla Antoni

Ancien mannequin, Carla Antoni imagine une collection de (beaux) cadeaux-souvenirs Made in Africa pour révolutionner la traditionnelle offre des duty free. Ce faisant, elle collabore avec les meilleurs designers et artistes locaux comme pour ce bracelet en larges rubans d’aluminium d’Ida Elsje, ces tasses expresso couleur terre de Louise Elderbloom, des pochettes en croco de Leather Rose ou des vases en verre soufflé de David Reade.
www.carlaantoni.com

Haldane Martin


Haldane Martin

S’il n’y avait qu’un nom à retenir dans le paysage du design sud-africain, ce serait le sien. Du haut de ses 39 ans, Haldane Martin fait figure de pionnier, tant du point de vue des matériaux régionaux utilisés que par son engagement en faveur des communautés défavorisées. Dans son atelier, on découvre une série de fauteuils « weightless » en contreplaqué de zebrano et la « Zulu Mama chair ». Elle est réalisée à partir de plastique recyclé et tressée suivant les techniques ancestrales utilisées par les zoulous pour fabriquer leurs paniers. Travaillant en étroite collaboration avec le ministère des Arts et de la Culture et des ONG (comme Care Craft ou Epilepsy South Africa), Haldane s’est dernièrement vu confier le design d’une étagère modulable qui, fabriquée à partir de bois sud-africain, s’agence à l’aide d’aimants.
www.haldanemartin.co.za
www.random-international.com



Blue Views Cape Town


Blue Views Cape Town

Proposer des appartements signés de la main d’architectes contemporains qui dominent la baie depuis Bakoven, tel était le pari de Tony Stern, propriétaire de Blue Views.
En quelques années, Tony Stern investit le quartier et transforme d’anciens immeubles en neuf appartements et lofts (managés comme une résidence hôtelière) avec une vue imprenable sur la mer. Le pied-à-terre sud-africain dont tout le monde rêverait…
www.blueviews.co.za

The Test Kitchen


The Test Kitchen

Installé dans l’ancien Old Biscuit Mill tombé en désuétude, le restaurant The Test Kitchen se découvre comme le laboratoire créatif d’un des chefs les plus primés en Afrique. Luke Dale-Roberts, anciennement aux commandes de La Colombe, a hissé son talent au rang des vingt chefs mondiaux qui comptent. Ambiance mi-industrielle, mi-rétro pour ce vaste espace où l’on dîne aussi bien au bar qu’attablé pour un menu gastronomique en neuf temps.
Côté cours de cuisine, les gourmets ne sont pas en reste !
http://thetestkitchen.co.za/

Artemis Wragge Diana Vives,


Artemis Wragge

L’histoire de la fondatrice d’Artemis Wragge, Diana Vives, est celle d’un personnage de roman. Après enfance brésilienne, une éducation rythmée par des établissements suisses et anglais – doublée d’un français impeccable – puis une vie adulte dévidée sous le soleil du Cap, sa luxueuse collection d’écharpes en cachemire mongolien ne peut que se démarquer de l’ordinaire. A travers sa qualité d’abord – certains fils tissés pèsent 1 g pour 250 m – le choix d’une gamme de couleurs juste (canon de fusil, chartreuse, orange brûlé ou champignon) ensuite. Mais ce qui surprend sans doute le plus, c’est la qualité littéraire des imprimés, qui évoquent vanités et poésie d’antan. Une collection d’ores et déjà plébiscitée par Brown’s London ou Selfridges.
http://artemiswragge.com

Robertson Small Hotel


Robertson Small Hotel

A deux heures de route du Cap, le Robertson Small Hotel augure l’essor de la nouvelle région du vin, à l’entrée du Little Karoo. Installé dans un ancien manoir du début du siècle dernier, érigée avec le goût du temps où Robertson, alors capitale de l’Autriche, était prospère, l’hôtel de 10 chambres et suites se découvre au travers d’espaces blancs, de pièces de mobilier et d’une collection d’œuvres d’art contemporaines sélectionnés avec soin. Installé au bord de la piscine bleu azur face à sa Pool Suite, ou dans un fauteuil en rotin sous la véranda, la vaste maisonnée vit au rythme des fleurs saisonnières, de la cuisine maraîchère du chef Reuben’s et des cocktails mixés avec soin dans son petit bar. Une adresse confidentielle à conserver précieusement.
www.therobertsonsmallhotel.com

False Bay A une encablure au Sud de Cape Town


False Bay

A une encablure au Sud de Cape Town la petite ville de Muizenberg est nichée au creux de « False Bay » sur la péninsule du Cap de Bonne Espérence. Considérée comme le lieu de naissance du surf Sud Africain, elle possède une longue plage de sable fin qui s’étend sur 40 km jusqu’à Gordon’s Bay . Très populaire auprès des surfeurs aussi bien que des nageurs car l’eau y est un peu plus chaude qu’ailleurs sur la Côte Atlantique et les vagues moins violentes. On ne peut pas manquer la rangée de cabines de plages Victoriennes multicolore. Un écho visuel de ce qu’était la première plage de Cape Town autrefois. © Alexandra Meurant.

 Bo-Kaap Bo-Kaap, adossé à la colline de « Signal Hill »


Bo-Kaap

Bo-Kaap, adossé à la colline de « Signal Hill » est constitué de petites maisons basses dont certaines arborent des couleurs audacieuses. Les habitants sont toujours appelés les Cape Malays, même s’ils venaient d’autres pays d’Asie. Après l’abolition de l’esclavage en 1834, les nouveaux affranchis venant d’Asie s’installèrent dans ce quartier. Ghandi, résident alors à Johannesbourg pour défendre la cause des Indiens, aurait encouragé cette partie de la population à colorer leurs maisons en signe d’une nouvelle liberté. Durant l’apartheid, les Cape Malays parvinrent à résister et ne furent pas déplacés. C’est le samedi matin qu’il faut explorer Bo-Kaap jour de congé des habitants qui sont alors dans la rue sur leur pas de porte. © Alexandra Meurant.





  • Parutions Capsule de Plume

    Parutions Capsule de Plume

    Parutions Capsule de Plume pour le Parfum de Valise

  • Pour les annonceurs de Plume Voyage

    Pour les annonceurs de Plume Voyage

    Pour les annonceurs de Plume Voyage

  • Découvrez les News Parisiennes de Plume Voyage Magazine

    Découvrez les News Parisiennes de Plume Voyage Magazine

    Découvrez les News Parisiennes de Plume Voyage Magazine

  • Forbes

    Forbes
  • haut de page