12/17
fren
Partager
  • twitter share button

Décembre 2011

Designers Suisses


Les designers Suisses

Marie Le Fort.

Quand on pense design suisse, le succès de la police de caractère « helvetica » saute aux yeux comme une référence indémodable. A son image, les designers suisses rivalisent d’une ‘créativité silencieuse’ pour mettre à jour leurs classiques : performance esthétique et technologique, ingénuité formelle et simplicité fonctionnelle, ils s’illustrent avec style.

 

Pour les Alpes & Franziska Kessler

Pour les Alpes & Franziska Kessler
Consultante, commissaire d’exposition et esthète dans l’âme, la galeriste zurichoise Franziska Kessler parcourt le monde, et la Suisse, à la recherche de la relève du design suisse, et soutient, par la même occasion, leur travail souvent méconnu. C’est le cas, par exemple, de Pour Les Alpes, lancé à l’initiative du duo de créatrices Tina Stieger et Annina Gähwiler, qui créent d’incroyables cabinets ou commodes en bois, et réveillent, par là même, le meilleur du savoir-faire traditionnel de cinq artisans des Grisons et de l’Appenzell. Une initiative soutenue par le Conseil pour les Arts Suisses qui réconcilie héritage et créativité.
www.franziskakessler.com / www.pourlesalpes.ch/Projects/2

Atelier Oï

Atelier Oï
Fondé en 1991 à La Neuveville par Aurel Aebi (1966), Armand Louis (1966) et Patrick Reymond (1962), l’Atelier Oï multiplie les centres d’intérêts. Géniaux touche-à-tout, ils oscillent entre architecture, design et scénographie, enseignent à l’ECAL (Ecole cantonale d’Art de Lausanne) depuis une dizaine d’années. Sollicités par de prestigieuses entreprises – au fil des ans, ils ont signé des projets pour Ikea, Wogg, B&B Italia, Foscarini, Louis Vuitton et Bulgari –, ils sont régulièrement invités à réaliser des scénographies pour des institutions, dont le Musée national suisse. Modestes, ces trois quadragénaires s’inscrivent pourtant en porte-à-faux avec le star-système de leurs aînés. Insistant sur l’idée d’équipe – Oï vient de troïka – ils préfèrent l’idée du label à la signature, revendiquent un parcours et une pratique atypiques largement fondés sur l’expérimentation, la manipulation du matériau et la prise en compte de ses impératifs. A leur contact, une corde rigide et ses propriétés débouchent sur une réinterprétation contemporaine du lustre. Une allumette leur inspire une gamme d’ameublement et une plaque de sertissage de diamant se métamorphose en façade de bâtiment. Et pour parfaire ce parcours, l’Atelier a récemment pris possession d’un ancien motel : devenu M(oï)tel, il devient le lieu de travail, d’expérimentations, d’échanges culturels et d’événements. © Atelier Oï.
www.atelier-oi.ch

Tomas Kral

Tomas Kral
D’origine Slovaque, Tomas Kral a pourtant tout du designer suisse aujourd’hui. Doublement diplomé de l’ECAL (en design industriel et master en luxury design), il emmène son propre studio à Lausanne depuis 2008. Passionné par la matière et les procédés spécifiques qui s’y rattachent, il explore les propriétés du liège, du verre ou de la céramique pour donner forme à des objets contemporains. Respectueux des traditions et savoir-faire artisanaux, il les revisite avec simplicité, humour et créativité. Exposé en galerie chez Libby Sellers, Kreo, Helmrinderknecht ou encore au musée du Design de Zurich, son travail est devenu une des valeurs sûres de la Suisse d’aujourd’hui.
www.tomaskral.ch

Raphaël Von Allmen

Raphaël Von Allmen
Un matériau flexible, fixé sur une base stable : tel est le principe essentiel de la Plastic Back Chair du jeune designer Raphaël von Allmen, diplômé de l’ECAL en 2007 avant d’y travailler un an comme assistant auprès des Pierre Charpin et Christophe Marchand. Concept sans fioritures, sa chaise en kit parvient à adapter un dossier, en matière synthétique, sur une base stable. Non seulement son approche est remarquée, mais sa chaise convainc rapidement le jury des Swiss Design Awards qui la prime. Egalement scénographe, Raphaël Von Allmen vient récemment de finaliser la mise en scène de l’exposition «Pièces rapportées: regards croisés sur la collection Fridel et Witold Grünbaum» au musée d’Ethnographie de Neuchâtel.
www.raphaelvonallmen.com

Florian Hauswirth

Florian Hauswirth
Après avoir aidé les plus grands – tels Jasper Morrison, les Bouroullec, Antonio Citterio, Philippe Starck etc. – à mettre au point leurs prototypes pour le compte de Vitra, Florian Hauswirth assista ensuite le duo anglais Barber & Osgerby avant de lancer sa propre plateforme créative. Appelée « Postfossil », elle sensibilise les utilisateurs aux questions de recyclage à travers une approche critique du design. Si ses céramiques mettent en regard forme et fluidité, ses suspensions Tea Light s’inspirent de l’encollage des enveloppes pour composer un univers lumineux écologique. Son vase Doubleface, en céramique et cerisier, a récemment remporté un Wallpaper* Design Award. Un talent à suivre.
www.florianhauswirth.ch

Skis de pointe

Skis de pointe
Vite, toujours plus vite… Développés par Simon Jacomet, les skis Zai sont un canon de performance technique et esthétique. En misant sur une association de matériaux a priori incompatibles, le fabricant suisse travaille fibres de carbone en surface et coeur de ski en noyer, cèdre (ou pierre !) dans les règles de l’art, et de la tradition helvète. Le prestige de ces skis a même séduit les marques Bentley et Hublot qui ont fait appel à Zai pour créer des modèles uniques.
www.zai.ch



  • Parutions Capsule de Plume

    Parutions Capsule de Plume

    Parutions Capsule de Plume pour le Parfum de Valise

  • Pour les annonceurs de Plume Voyage

    Pour les annonceurs de Plume Voyage

    Pour les annonceurs de Plume Voyage

  • Découvrez les News Parisiennes de Plume Voyage Magazine

    Découvrez les News Parisiennes de Plume Voyage Magazine

    Découvrez les News Parisiennes de Plume Voyage Magazine

  • Forbes

    Forbes
  • haut de page